EPI “Art populaire au service de l’engagement” : Bella ciao

Première chanson traitée dans notre EPI, Bella ciao, chant des partisans italiens pendant la seconde guerre mondiale, célèbre l’engagement des partisans (résistants) de la Seconde Guerre mondiale contre les troupes allemandes de la République sociale italienne durant la Guerre civile.

Une chanson issue du répertoire populaire

Les paroles de Bella ciao ont été écrites fin 1944 sur la musique d’une chanson populaire que chantaient au début du XXe siècle les mondines, des saisonnières qui désherbaient les rizières de la plaine du Pô et repiquaient le riz. Elles dénonçaient déjà dans leur chanson leurs conditions de travail.

Il s’agit d’une tâche extrêmement fatigante, exécutée par des femmes des classes sociales les plus pauvres, venues d’Émilie-Romagne, de Vénétie et de Lombardie louer leur force de travail dans les rizières des provinces de Vercelli, Novara et Pavie.
Les femmes sont dans l’eau jusqu’aux genoux, pieds nus et le dos plié durant des journées entières. Pour se protéger des insectes et du soleil, elles portent un foulard et un chapeau à large bord et des shorts ou de larges culottes pour ne pas mouiller leurs vêtements.

 Paroles et traduction de la chanson des mondines

Version originale des mondines
Alla mattina appena alzata
O bella ciao bella ciao bella ciao, ciao, ciao
Alla mattina appena alzata
In risaia mi tocca andar
E fra gli insetti e le zanzare
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
E fra gli insetti e le zanzare
Un dur lavoro mi tocca far
Il capo in piedi col suo bastone
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Il capo in piedi col suo bastone
E noi curve a lavorar
O mamma mia o che tormento
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O mamma mia o che tormento
Io t’invoco ogni doman
Ed ogni ora che qui passiamo
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Ed ogni ora che qui passiamo
Noi perdiam la gioventù
Ma verrà un giorno che tutte quante
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Ma verrà un giorno che tutte quante
Lavoreremo in libertà.
Traduction
Le matin, à peine levée
Bonjour belle, bonjour belle bonjour belle belle belle !
Le matin, à peine levée
À la rizière je dois aller
Et entre les insectes et les moustiques
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Et entre les insectes et les moustiques
Un dur labeur je dois faire
Le chef debout avec son bâton
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Le chef debout avec son bâton
Et nous courbées à travailler
O Bonne mère quel tourment
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O Bonne mère quel tourment
Je t’invoque chaque jour
Et toutes les heures que nous passons ici
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Et toutes les heures que nous passons ici
Nous perdons notre jeunesse
Mais un jour viendra que toutes autant que nous sommes
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Mais un jour viendra que toutes autant que nous sommes
Nous travaillerons en liberté.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bella_ciao_(chant)#Version_originale_des_mondines

Une chanson anti-fasciste

Sur l’air de la chanson traditionnelle des mondines, les paroles ont été écrites pour la lutte antifasciste.
bella-ciao

Le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d’un idéal collectif. Cette idéologie nie l’individu et la démocratie au nom de la masse incarnée dans un chef providentiel (Benito Mussolini en Italie), le fascisme embrigade les groupes sociaux (jeunesse, milices) et justifie la violence d’État menée contre les opposants assimilés à des ennemis intérieurs. Elle prône également le parti unique.
Benito Mussolini

Benito Mussolini

Évolution de la chanson

Avant la guerre, une version de la chanson des mondines est chantée lors des fêtes populaires par Giovanna Daffini, fille d’un violoniste ambulant qui l’a apprise de sa grand mère et la chantait quand elle travaillait, dès l’âge de treize ans, en 1926, dans les rizières de Vercelli et de Pavie. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle s’engage dans la Résistance. Elle est l’une des représentantes les plus importantes de la chanson de lutte sociale prolétaire et paysanne de la deuxième partie du XXe siècle en Italie.
Giovanna Daffini

Giovanna Daffini

Pour aller plus loin…

  • Le film Riz amer (italien : Riso amaro) est un film néoréaliste italien réalisé par Giuseppe De Santis et sorti le 21 septembre 1949 en Italie. Un couple de jeunes délinquants dérobent un collier de valeur dans un hôtel. Poursuivis par la police, ils se cachent dans un convoi de mondines en partance pour les rizières de la plaine du Pô. La demoiselle obtient un travail de mondina clandestina (sans contrat)…

  • Le Chant des partisans (1943), l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale. La musique est d’Anna Marly. Les paroles sont de Joseph Kessel et de son neveu Maurice Druon qui venaient tous deux de rejoindre les Forces françaises libres.