Mes îlots bonifiés : le test de l’année scolaire 2017-2018

Après le travail en îlot bien installé depuis deux ans maintenant, je teste cette année, les îlots bonifiés pour les activités d’écoute, et le travail sur le projet musical. Inspirée par le livre de Marie Rivoire Travailler en îlots bonifiés, cette méthode surtout utilisée par nos collègues de langues me semble intéressante à appliquer en éducation musicale. Vous pouvez visiter le site de cette collègue ICI.

J’ajouterai même que je fonctionne en îlots et sans devoirs, cela depuis plusieurs années et sur tous niveaux.

Attention, je précise qu’il s’agit d’un test, et que le tout est perfectible. Je mets à disposition des documents, trouvés sur le web (sur neoprof et le travail des IPR de langues de l’académie de Dijon ICI) et remis au goût de notre discipline et de ma façon de fonctionner.

Les objectifs

Les objectifs sont simples, et en lien avec les programmes d’éducation musicale de cycle III et IV :

  • instaurer une coopération entre les membres d’un îlot et au sein de la classe
  • permettre aux élèves de s’exprimer librement, tout en respectant l’opinion des autres
  • organiser son travail et celui de l’îlot, gagner en efficacité, en rapidité
  • être autonome, prendre des initiatives, relever des défis
  • avoir envie de faire des efforts et avoir de l’ambition

Le fonctionnement

Les règles du jeu sont énoncées dans ce PDF… Je peux répondre à vos questions ou nous pouvons échanger par mail dans un premier temps si vous le souhaitez…

La fiche de bonification est ICI.

EDIT du 1er/10/2017

Finalement j’ai adapté les fiches de bonification à mes noms d’îlots, j’ai envie d’une présentation plus ludique… voilà ce que ça donne pour l’îlot Chantal Goya. Oui je sais :-D, Chantal Goya…

On peut en tout cas noter que les élèves s’impliquent davantage dans les travaux en autonomie, avec l’envie de réussir, et que moins d’élèves restent passifs, comptant sur les autres…

Pour moi, moins de « pression », quand les règles sont instaurées, elles sont immuables et connues de tous, on avance plus  vite, chacun s’exprime… Cela laisse aussi la part à l’auto-évaluation.

Bref, affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *