Séquence 2, 5e : Musique et métissage

Dans cette séquence qui est une invitation au voyage je vous propose de faire la découverte de la musique du continent africain et de sa traversée de l’Atlantique… A ce titre nous nous poserons deux questions :

Comment retrouve-t-on des influences géographiques dans la musique ? La répartition des richesses peut-elle avoir une influence sur l’art ?

Introduction, classe inversée, première partie

Pour une première approche tu peux découvrir quelques musiques dans le document ci-dessous en cliquant sur les titres :

Réponds ensuite au quizz ci-dessous :

Dans quel chant entends-tu une question puis une réponse systématiquement ?

Mets en lien cette carte de l’Afrique et la carte mondiale ci-dessous concernant la répartition des richesses en 2013 :

Des quatre pays dont tu as pu entendre la musique, lequel dispose de 5000 à 25000 dollars par adulte ?

Au cours de cette séquence vous aurez en charge dès la deuxième séance la mise en voix avec le chant Kye Kye Kule, chant responsorial, que vous pouvez donc réentendre à loisir sur la carte. Nous verrons l’aspect chorégraphique ultérieurement. Les paroles sont ICI.

Classe inversée, deuxième partie : la musique pygmée Aka (côte ouest de l’Afrique)

Regarde la vidéo suivante : elle va s’arrêter à plusieurs reprises, à toi de trouver les bonnes réponses !

En classe, nous avons écouté ce chant interprété par des femmes pygmées Aka :

C’est un chant qui comporte plusieurs voix différentes superposées qui interprètent chacune une mélodie différente : on dit que c’est un chant polyphonique. On entend deux appels de la chanteuse principale avant que l’ensemble des femmes chantent, ayant chacune une mélodie répétitive que l’on appelle ostinato. Les femmes utilisent des inflexions de voix particulières, passant rapidement du très grave à l’aigu, on appelle cela le yodel. Au niveau de l’accompagnement instrumental, la chanteuse principale frappe sur un instrument de la famille des percussions.

Activités en classe :

Fait avec Padlet

Je vous propose d’apprendre l’un de ces chants : Hama qui est une polyphonie à quatre voix. Les paroles sont ICI.

Pour vous entraîner, je vous propose d’écouter et de chanter les différentes parties avec les enregistrements ci-dessous.

L’ostinato :

L’ostinato et la partie mélodique :

Classe inversée, troisième partie : l’Afrique du Sud et l’Apartheid

Dans la vidéo suivante tu vas découvrir ce que l’on appelait l’Apartheid, n’oublie pas de répondre aux questions ! (merci @Dimitri Saputa pour ses superbes vidéos que tu peux aller regarder sur sa chaîne youtube )

Malaïka et Hlonolofatsa, la musique de la côte est de l’Afrique

Malaïka (ange en swahili) a été interprétée pour la première fois en 1958. C’est Miriam Makeba qui la popularise ensuite. Je vous propose que nous en apprenions au moins le premier couplet. Les paroles sont ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *